English Version

Millésime 2011

Au moment de vous rapporter les principaux évènements climatiques et culturaux relatifs à l'élaboration de nos vins du millésime 2011, permettez-moi de citer le grand musicien Franz Liszt : « Les nuances sont tout ». En effet, l'histoire de ce millésime repose tout d'abord sur des conditions climatiques d'une extrême instabilité. Elle se poursuit ensuite avec l'élaboration de vins dont les nuances à la dégustation (intensité des arômes et des tanins, nuance de la robe), restituent précisément l'expression, l'originalité et la qualité des climats de Bouzeron. Extrême, le millésime 2011 l'a été par sa météo. La vigne, qui est une plante amoureuse de la chaleur et de la sécheresse, s'est épanouie tout au long du mois d'avril grâce à des températures élevées et une luminosité bienfaitrice. Son cycle végétatif jusqu'à la floraison s'est déroulé sans à-coup ; les deux ennemis habituels de la vigne, le mildiou et l'oïdium n'ayant pas droit au chapitre grâce à ce temps chaud et sec. A ce climat printanier hors norme pour la saison ont succédé, à partir de la mi-floraison (14 mai), des conditions terriblement capricieuses qui ont imposé au vigneron d'avoir du courage pour ne pas verser dans des abus de traitements et dans l'impatience. Alternances violentes de pluie, de froid, parfois de chaleur intense suivies d'orages, tel a été le régime auquel nous a soumis la météo des mois de juin, juillet et août en Côte Chalonnaise. Malgré ces soubresauts climatiques et pendant toute la saison végétative, du mois d'avril au mois de septembre, mois des vendanges, les raisins des trois cépages ont su bien réagir en résistant formidablement bien aux attaques des prédateurs naturels et leur ont permis d'atteindre ainsi une bonne maturation. Cela renforce notre conviction que la pratique de la culture biologique contribue, grâce entre autres à un bon enracinement des vignes, à acheminer les raisins jusqu'à une maturité de fruit que nous ne pourrions pas atteindre autrement. Les raisins ainsi obtenus nous ont permis de vinifier une vendange saine et mûre. Elle dégage une énergie éclatante pour les vins blancs et harmonieuse pour les vins rouges. Tout en nuances, le millésime 2011 l'est par le caractère de ses raisins et de ses vins. En cépage rouge, La vigne de pinot noir a produit de petits raisins noirs en très faible quantité. Leur peau croquante laissait, après les avoir sucé, une couleur foncée, noire sur les doigts ; les pépins avaient également le goût du fruit, et après dégustation nous percevions un bel équilibre sucres/acidité, ainsi qu'une large palette aromatique. En cépages blancs, L'aligoté, étant situé en haut de coteau a donné des raisins « d'altitude » bien mûrs aux belles nuances dorées et d'un très bon équilibre sucres/acidité. Le chardonnay quant à lui, grâce à un bon état sanitaire, a été capable d'atteindre une bonne maturité phénolique ; les notes végétales ont laissé la place en fin de maturité à des vraies notes de fruits. Enfin, nous sommes heureux de vous proposer un nouveau vin, issu de vignes de pinot noir, situées en Côte de Beaune, à quelques kilomètres de Bouzeron, dans l'aire d'appellation Santenay : notre Santenay 1er cru Passetemps. Les quantités étant trop faibles pour satisfaire l'ensemble des demandes, nous sommes obligés de ne le réserver qu'à notre clientèle particulière. Ce vin est encore en élevage en fûts dans notre cave, nous ne serons en mesure de vous le proposer qu'à partir du mois de janvier 2013.

Ce site utilise Flash 8.
Pour le visiter vous avez besoin du Flash Player 8 de Macromedia, un plug-in qui vous permettra d'accéder à tout le contenu de ce site et de nombreux autres sites.
Pour télécharger et installer Flash 8 cliquez ici.